Bottes UGG Pas Cher en France!

Formation à la prévention - L'apport des études de cas (119)

Couverture du n°1169 de Préventique Sécurité
119
Septembre-octobre
2011
Prix: 
24
N° ISSN: 
1262-4055

Risques industriels

Les risques naturels vont avoir leurs assises

L'expérience s'affirme mal sans les connaissances, et celles-ci ne portent pas tous leurs fruits sans celle-là ; chacune est l'énergie de l'autre. C'est cette réalité, parfois difficile à mettre en œuvre, qui nous a conduit à proposer un dossier sur l'apport des études de cas, qui peut nourrir les pratiques des formateur ou des acteurs de la prévention. Le cas de Metaleurop Nord est en ouverture, suivi de l'accidentologie dans le nucléaire, d'une simulation d'accident dans une zone industrielle et d'un accident de transport de matières dangereuses.
Le grand entretien est consacré à deux des organisateurs des futures assises nationales des risques naturels, qui en précisent la démarche. Vous remarquerez aussi les premiers commentaires et analyses sur la loi du 20 juillet 2011 sur l'organisation de la médecine du travail, si attendue par toutes les organisations concernées par la santé au travail.

Extrait de l'éditorial: 

Des possibilités, non des assurances
Lisant un recueil des blocs-notes de François Mauriac en date du 1er janvier 1961, cette phrase a été pour moi une source de méditation. Évoquant le référendum par lequel le général De Gaulle appelait les Français de France et d'Algérie à se prononcer sur l'autodétermination des populations algériennes, le grand polémiste qui défend le projet, souligne qu'il trace « des possibilités et de paix et d'entente entre les deux races » mais en ajoutant : « Des possibilités, non des assurances : il faut en convenir, le risque est grand et qui ne le voit ? »
Cette formule choc nous invite à comprendre deux choses principales. En premier lieu, que les possibilités humaines sont limitées et qu'il n'est pas de la capacité des hommes de garantir ce qui y échappe.