Bottes UGG Pas Cher en France!

Prévention et compétences (115)

Préventique Sécurité pour Janvier-février
115
Janvier-février
2011

Entretien avec William Dab

Prix: 
24 €
N° ISSN: 
1262-4055

Médailles 2011 de l’échec en maîtrise des risques

La crise et le citoyen
L’aspartame en questions
Risque projet dans le bâtiment

Nouvelle année, nouvelle maquette, des experts et des médailles !
En quelques mots… C’est Michel Turpin qui ouvre ce numéro avec la 2e édition des médailles de l’échec en maîtrise des risques qui mêlent tempête Xynthia, photovoltaïque et épisode neigeux. Le dossier traite de prévention et compétences avec un important entretien avec William Dab du Cnam et l’école Hubert-Curien. Patrick Lagadec remet le citoyen au cœur des crises. Jean-François Narbonne revient sur les dangers de l’aspartame.
L’éminent toxicologue André Picot décrypte l’accident des boues rouges hongroises. Les risques dans les projets de génie civil sont étudiés par une équipe plurdisciplinaire. La jurisprudence est présentée concernant la responsabilité pénale des dirigeants et, dans « Performances », les risques juridiques du travail temporaire et le non-respect des bonnes pratiques médicales. Cette dernière rubrique revient également sur l’apport d’un service interentreprises de santé au travail et sur la posture managériale comme facteur déterminant de la performance d’une équipe pour la santé-sécurité au travail.

Extrait de l'éditorial: 

Du temps long et du temps court
Vous avez trois minutes pour prendre une décision vitale, quelle place occupe l’organisation ? Cette question fut posée courant janvier, dans le cadre des débats qui ont suivi la présentation de l’ouvrage de Michel Llory, L’accident et l’organisation. Son auteur envisageait la situation d’un pilote de ligne et évoquait en particulier le cas de l’Airbus A320 de la compagnie aérienne américaine US Airways qui, en janvier 2009, à la suite d’un impact avec un vol d’oiseaux, s’est posé sans mal sur les eaux glacées de l’Hudson à New York.
L’organisation ayant pour fonction d’unifier les relations de l’homme et de la machine, a nécessairement eu un rôle fondamental. Mais lequel ?