Bottes UGG Pas Cher en France!

accident majeur

La catastrophe de la tour Ronan Point, Londres, 1968

3,00€

Patrick Lagadec poursuit sa contribution à la "mémoire des accidents" avec l'effondrement partiel d'une tour d'habitation à Londres en 1968, à la suite d'une explosion de gaz. Au cœur du drame : un déficit global en matière de sécurité des systèmes, reflétant le caractère dépassé des logiques de contrôle.

P. Lagadec accompagne ce cas par l'évocation d'un autre, au World Trade Center, où le directeur de la sécurité d'une société ne put faire admettre un scénario d'attaque par avion.

L'incendie de Summerland

4,00€

La contribution de Patrick Lagadec à la "mémoire des accidents" se poursuit avec une catastrophe survenue en 1973 dans l'île de Man (Grande-Bretagne).
Une fois encore, l'étude des conditions de survenance de l'événement dramatique met en exergue la faiblesse de l'analyse, de la prévision et des plans d'action. Ici l'urgence a été un facteur de l'aggravation du risque très important. Dans certaines circonstances, nous sommes en mesure de parler d'"accident programmé".

Incendies, pollutions, secours - Pour plus de sécurité sur les territoires

La loi de 2004 sur la sécurité civile a imposé les Sdacr (schémas départementaux d'analyse et de couverture des risques) comme outils de gestion des risques*. Leur objet est de définir des priorités et des objectifs. Leur champ départemental soulève cependant la question de la cohérence de chaque schéma dans une perspective opérationnelle plus étendue et globale. La qualité du dispositif dépend fortement des politiques publiques et des moyens qui sont accordés aux services départementaux d'incendie et de secours (Sdis).

Publié le 24/04/2014

La catastrophe d'Aberfan

4,00€

La contribution de Patrick Lagadec à la «mémoire des accidents» se poursuit avec une catastrophe survenue en 1966 au Pays de Galles. L'analyse des faits permet de penser que le glissement de terrain qui a enseveli 144 personnes dont 116 enfants, avait été envisagé depuis au moins 40 ans, de sorte qu'on peut penser qu'il était dans l'ordre naturel des choses. L'ignorance délibérée du danger étant une imprudence d'une extrême gravité qui frôle l'acte intentionnel, un événement produit dans de telles conditions peut-il alors être qualifié d'accidentel ?

Approches comparées de la sécurité sur un territoire

14,40€

La programmation des interventions des Sdis en cas d'incendie, de pollution et de secours est définie dans un schéma départemental d'analyse et de couverture du risque (Sdacr). Mais le dispositif pourrait être amélioré, comme le montrent les travaux du colonel de sapeurs-pompiers Jean-François Schmauch. Examiner les services de secours de plusieurs pays d'Europe du Nord en apporte la confirmation. Une révision des démarches prévisionnelles et décisionnelles est donc nécessaire.

La catastrophe ferroviaire de Hixon

4,00€

L’été 2013 a été endeuillé par plusieurs accidents ferroviaires, notamment au Québec, en Espagne et en France. Patrick Lagadec qui a présenté le cas de la catastrophe de Lac-Mégantic dans ce même n°131, se souvient d’un accident dramatique survenu en 1968 à Hixon, au Royaume-Uni. Ce cas qui a une grande valeur pédagogique, renforce nos retours d’expérience dans le domaine complexe du transport ferroviaire.

Sites Seveso et risques industriels - Les défaillances de la loi Bachelot

1,00€

L’association Plus jamais ça, ni ici ni ailleurs nous adresse son analyse du fonctionnement du dispositif issu de la loi Bachelot de 2003 sur les risques technologiques. Elle montre la concordance des logiques des risques technologiques et nucléaires, que nous avons toujours soulignée dans Préventique. Cependant, des dispositifs juridiques distincts encadrent chacune des questions. Alors que la loi va fêter ses 10 ans en juillet, nous sommes heureux de publier cette contribution à l’optimisation des pratiques.

Un exercice de crise nucléaire à dimension sismique

3,20€

Les facteurs d’un événement catastrophique sont multiples. Certains sont internes au système en cause, d’autres peuvent être externes. Des administrations et des règlementations distinctes tendent à réduire chacun d’eux. Mais leurs relations sont souvent faibles et parfois inexistantes. Quand chacun des facteurs intervient sur tous les autres, et que l’on est confronté à des effets dominos, la situation est généralement aggravée. Ce fut le cas avec la catastrophe de Fukushima, où un séisme suivi d’un tsunami a provoqué des perturbations graves sur des équipements nucléaires.

Pétrole et marées noires (série complète)

3,10€

Le capital mémoire de notre ami Robert Andurand a-t-il des limites ? Nul ne le sait très bien tant il est vrai que sa capacité à puiser dans ses archives et à les croiser avec ses souvenirs, semble inépuisable. Sachant que la mémoire n’enregistre que ce que l’on y range, il est temps de saluer ce travail d’archiviste digne d’un bénédictin du Moyen-Age.
C’est l’accident de la plate-forme BP Deepwater Horizon, le 20 avril 2010, au large des côtes de la Louisiane qui lui a fait choisir ce sujet des catastrophes liées à l'exploitation et au transport du pétrole.

Phénomènes naturels catastrophiques

11,20€

Le dossier que nous proposons dans ce premier numéro de 2010 était en préparation depuis de nombreux mois, sans intention particulière avec un traitement de l'actualité. Mais celle-ci a rattrapé notre rédaction. Le dossier présenté ici n'a toutefois pas l'intention de traiter du martyre des Haïtiens et seule une brève analyse en est faite. Il cherche à établir un état des évolutions perceptibles dans la gestion de la prévention des risques dits naturels au cours des dernières années.

Pages

Subscribe to RSS - accident majeur