accident nucléaire

L’accident est-il inévitable ou peut-on l’éviter ? (série complète)

3,09€

Parce que les accidents se succèdent, l’on en déduit souvent qu’ils sont normaux, c’est-à-dire dans l’ordre normal des choses. Cette approche populaire réductrice est cependant largement partagée par les assureurs, les responsables publics et privés et même les chercheurs, ce qui peut surprendre.

L'accident est-il inévitable ou peut-on l'éviter ? - 2

1,94€

Michel Llory poursuit la discussion virtuelle avec Charles Perrow sur la normalité de l'accident débutée dans le n° 125 (septembre-octobre 2012). Refusant ce qu'il considère à juste titre comme un pléonasme ne débouchant que sur le vide de l'inaction, il propose un modèle de raisonnement fondé sur l'analyse et la responsabilité. Sans tomber dans le piège que constitue le «risque zéro», il démontre que des potentialités fortes de prévention peuvent être trouvées dans l'organisation.

L'accident est-il inévitable ou peut-on l'éviter ? - 1

1,94€

Parce que les accidents se succèdent, l’on en déduit souvent qu’ils sont normaux, c’est-à-dire dans l’ordre normal des choses. Cette approche populaire réductrice est cependant largement partagée par les assureurs, les responsables publics et privés et même les chercheurs, ce qui peut surprendre. Ce phénomène qui illustre une certaine subordination du raisonnement devant les forces matérielles est analysé par Michel Llory. L’auteur en montre les faiblesses et les dangers et en appelle à la responsabilité historique de l’homme.

Fukushima, les analyses de deux experts

2,90€

Les retours d’expérience qui ont été engagés depuis la catastrophe de Fukushima ont produit des informations d’une grande richesse pour la maîtrise des risques. Nous publions les analyses de deux spécialistes des risques technologiques, Jacki Guérinot et Michel Llory.
Le premier propose une première synthèse de ses analyses de l’événement. Après avoir rappelé l’évolution des principes de la sûreté nucléaire et souligné les processus principaux de l’accident, il en retire des enseignements fondamentaux pour la gestion des risques technologiques.

Un exercice de crise nucléaire à dimension sismique

3,09€

Les facteurs d’un événement catastrophique sont multiples. Certains sont internes au système en cause, d’autres peuvent être externes. Des administrations et des règlementations distinctes tendent à réduire chacun d’eux. Mais leurs relations sont souvent faibles et parfois inexistantes. Quand chacun des facteurs intervient sur tous les autres, et que l’on est confronté à des effets dominos, la situation est généralement aggravée. Ce fut le cas avec la catastrophe de Fukushima, où un séisme suivi d’un tsunami a provoqué des perturbations graves sur des équipements nucléaires.

L'impact négatif des accidents technologiques sur les comportements des consommateurs

1,43€

On se souvient des rejets accidentels survenus sur le site de Tricastin, dans le Vaucluse (V. Préventique Sécurité n°100). On sait également que ce territoire abrite un vignoble bénéficiant d’une appellation d’origine contrôlée (AOC). Or les producteurs ont constaté une baisse conséquente de leurs ventes. Ce comportement des consommateurs n’est pourtant pas très rationnel, car le vignoble est loin des zones concernées par cette pollution accidentelle.

La conception des réacteurs nucléaires de 3e génération et le retour d'expérience

2,90€

Les technologies de l'industrie nucléaire se renouvellent régulièrement. La place des retours d'expérience dans la démarche est déterminante. Ceux-ci expliquent les choix qui caractérisent la conception de ce qu'il est convenu d'appeler la troisième génération des réacteurs. Jacki Guérinot poursuit son état des lieux sur la sûreté nucléaire en France et dans le monde, à travers l'exemple des EPR, issus d'un projet franco-allemand de 1989.

"Collectivement, le système de sûreté nucléaire international a failli…"

3,05€

L'accident nucléaire survenu le 11 mars dernier à Fukushima au Japon a placé la question de la sûreté nucléaire sur le devant de la scène médiatique. Sujet éminemment sensible, le nucléaire inquiète et n'est accepté que sous condition expresse d'une sécurité absolue. La confiance engrangée dans l'opinion par le silence d'un fonctionnement sans problèmes majeurs avait subi une première épreuve en 1986 après Tchernobyl. Mais les causes de la catastrophe ayant été renvoyées à la spécificité des équipements et la qualité moyenne de la gestion soviétique, l'opinion était redevenue confiante.

L'apport des études de cas

10,46€

Pour faire suite à l'importante étude de Michel Turpin sur les accidents de Metaleurop, publiée dans le précédent numéro, la formation par l'étude des cas est au rendez-vous de ce dossier. Après un exposé de méthode d'Hubert Seillan, deux grands spécialistes de l'accidentologie, Robert Andurand et Michel Llory apportent deux contributions originales à ce cas de Metaleurop. Celui-ci est dès lors très complet. Nous le proposons aux formateurs en les invitant à l'utiliser comme support de leurs enseignements.

Formation à la prévention - L'apport des études de cas (119)

Couverture du n°1169 de Préventique Sécurité
119
Septembre-octobre
2011

L'expérience s'affirme mal sans les connaissances, et celles-ci ne portent pas tous leurs fruits sans celle-là ; chacune est l'énergie de l'autre. C'est cette réalité, parfois difficile à mettre en œuvre, qui nous a conduit à proposer un dossier sur l'apport des études de cas, qui peut nourrir les pratiques des formateur ou des acteurs de la prévention. Le cas de Metaleurop Nord est en ouverture, suivi de l'accidentologie dans le nucléaire, d'une simulation d'accident dans une zone industrielle et d'un accident de transport de matières dangereuses.