Actualités Préventique

Actualités Préventique

Le Préventique n° 126 est disponible

Le n°126 de Préventique est disponible
Le "Glossaire du danger" et un sommaire exceptionnel...

Le numéro 126 (novembre-décembre 2012) de Préventique propose un contenu tout particulier : le "Glossaire du danger", dont la version 2013 a été revue, enrichie et illustrée. Ce petit dictionnaire facilitera la compréhension des termes et concepts du domaine du danger, et par conséquence les démarches de diagnostic et de synthèse.

Le n°125 de Préventique est disponible

AZF, le temps des questions, Préventique n°125
2e dossier sur l'affaire AZF : le temps des questions...
  • Un dossier en forme de réponses sur le modèle présenté dans le n°124, ses fondements, les réponses aux réactions, aux questions des lecteurs.
  • Fukushima, une catastrophe "made in Japan" aux enseignements multiples.
  • Les signaux faibles.
  • L'accident est-il inévitable ?
  • Suicide : contre les idées reçues, le travail protège !
  • Postes de sécurité et conduites addictives.
  • La redéfinition du harcèlement sexuel.

Santé mentale à la librairie Mollat (Bordeaux)

Livre Santé mentale - Les risques du travail
Présentation de "Santé mentale - Les risques du travail" à la librairie Mollat, lundi 15 octobre 2012.

La présentation du livre Santé mentale - Les risques du travail a bénéficié d'une très bonne assistance à la librairie Mollat (Bordeaux). À l'occasion de sa parution, quelques-uns de ses auteurs étaient présents autour d'Hubert Seillan (de gauche à droite sur la photo) :
- Jacques Rondeleux, membre de la Fédération des intervenants en risques psychosociaux,
- Chantal Lesage de La Haye, consultante en ingénierie du développement durable,
- Sébastien Millet, avocat spécialisé en droit social,

La part du réel dans la maîtrise des risques

Découvrez l'éditorial d'Hubert Seillan qui va paraître dans le numéro 125 de Préventique (sous presse, à paraître le 25 octobre))

Ce n’est pas une discussion sur cet oxymore que constitue l’idée de maîtrise des risques que je souhaite ouvrir ici. En premier lieu, parce que beaucoup trop de choses sont dites régulièrement à son sujet, mais surtout parce que c’est vers le réel, qui me paraît en être la condition, que je souhaite orienter la réflexion. Le réel c’est le concret, la matière dont sont faites les choses et les constructions sociales, mais nous savons que celles-ci sont souvent portées par le rêve. Quelle est alors la part du rêve dans leur réalité ?