14-18, chronique d'une catastrophe majeure

Publié le 24/04/2014

Préventique ne peut rester à l'écart de l'évocation des évènements qui ont si fortement marqué notre société il y a une centaine d'années et qui ont contribué à remodeler la carte politique de l'Europe et du monde. Ils ont aussi profondément changé nos sociétés européennes en accroissant la part de l'industrie et en développant la mécanisation.
Mais plus encore, cette guerre interminable et dévastatrice aura été l'une des premières à mêler les populations civiles aux conflits en les utilisant comme otages et comme moyens de pression, voire comme boucliers humains ou comme main d'œuvre forcée, ainsi que cela devait se prolonger et devenir la règle jusqu'aux conflits actuels.
Tous les risques propres aux opérations de guerre se trouvaient en gestation dès avant 1914 et leur management tout au long du conflit, tant pour la protection de la population que pour la survie des soldats, et tant pour la préservation des agents économiques que pour le maintien des acquis culturels, n'a pas été exemplaire, tant s'en faut, à considérer les bilans, très lourds et encore perceptibles, de cette déflagration mondiale. Elle est incontestablement la matrice de tous les conflits qui ont, depuis, ravagé l'Europe et la planète et conduit aux totalitarismes, aux génocides et aux diasporas.
Aussi, sans viser à l'exhaustivité ni à la réécriture ou même au commentaire de l'Histoire, il nous a semblé à la fois digne, responsable et utile, pour tenir compte de la mission culturelle et sociale de notre revue, de faire figurer au sein de chaque livraison bimestrielle de Préventique, une brève chronologie de ce conflit, trimestre après trimestre entre le mois d'août 1914 au mois de novembre 1918. La littérature sur cette période est extrêmement abondante et touche à tous les domaines de la vie, de la guerre, de l'industrie, des relations internationales, de la société, de la culture et des idées. Nous n'aborderons aucun de ces thèmes pas plus que nous ne recommanderons des lectures. Nous nous contenterons, par une simple chronologie raisonnée des grands événements et des faits les plus signifiants, de planter les jalons de l'Histoire. À chacun, avec les puissants moyens que la société de l'information met à sa disposition, d'y apporter le complément s'il le juge utile.
A.F.

Cette chronique n'est pas simplement historique. Elle invite les lecteurs à revisiter les événements qui se sont succédé d'août 1914 à novembre 1918, sous le prisme du risque. Autant de cas qui vont interroger les professionnels du risque et de la sécurité que sont nos lecteurs. N'oublions pas que les retours d'expérience sont d'autant plus riches qu'ils sont transverses. Nous invitons ceux de nos lecteurs qui seront inspirés à apporter leur contribution à nos analyses.

Photo Denis Chazal