Le cas exemplaire d’une panne sur un téléphérique

Publié le 24/02/2014

Depuis quelques jours, le téléphérique qui relie le village de Saint-Lary (Haute-Pyrénées) à son quartier en altitude (1700 m), connu sous l’appellation du Pla d’Adet, est en panne. Or, en cette saison de vacances scolaires, le « Pla » fait le plein des résidents et les commerçants réalisent leur meilleur chiffre d’affaire. C’est dire que l’arrêt de la benne provoque de très importants désagréments aux vacanciers et des pertes lourdes aux commerçants. Plusieurs observations nous semblent mériter d’être rapportées ici pour la bonne compréhension des lecteurs.
La commune de Saint-Lary a confié l’exploitation de son domaine skiable à une filiale de la Lyonnaise des Eaux, la société Altiservice.
La fonction du téléphérique est exclusivement de desservir un quartier situé en altitude. L’équipement n’empiète pas sur la gestion du domaine skiable. La panne n’a donc eu aucune incidence sur le fonctionnement des équipements dédiés au sport.
La mairie observe un silence qui a été relevé. Les populations du « Plat » ont en effet du mal à admettre qu’elle ne se sente pas concernée. «Voyez avec l’exploitant, semble-t-elle dire.». Quant à l’exploitant, il commente la panne mais ne dit rien de sa gestion de la maintenance, ni des garanties assurantielles qu’il offre.
Des questions se posent.
Le contrat
Le contrat de concession comporte-t-il:
- une ligne particulière sur le téléphérique?
- une obligation d’assurance pour les dommages financiers liés à une interruption de fonctionnement?
La maintenance
Quelles ont été les pratiques de maintenance du téléphérique ?
- nombre de pièces changées pour des raisons soit règlementaires soit de pure prévention ?
- âge de la pièce en cause, observations faites à son égard ?
Les préjudices
Quelles ont été les intentions de la mairie auprès de l’exploitant concernant les préjudices subis notamment par les commerçants ?
Quelles sont les intentions de l'exploitant ?

Hubert Seillan

Photo Manuel MC via www.flickr.com (licence Créative Commons)

Commentaires

La mairie, en tant que d'ouvrage a-t-elle conscience de ses responsabilités (sans faute éventuellement) du fait de l'indisponibilité prolongée du téléphérique même siute à un défaut du concessionnaire?
Est-ce que l'analyse de risque a intégré ce dysfonctionnement parfaitement envisageable par un professionnel?
Si oui quelles conclusions?