Bottes UGG Pas Cher en France!

Notre enquête sur « l’affaire Lubrizol »

Publié le 11/04/2013

Le 21 janvier 2013, des gaz malodorants échappés de l’usine Lubrizol à Rouen ont atteint Paris et le sud de l’Angleterre, ce qui nous a valu une volée d’invectives très colorées de la part de nos amis d’outre Manche. Il n’y eut pas de conséquence sanitaire, mais de fortes émotions.

Nous avons enquêté sur place avec Michel Turpin, ingénieur des mines, membre du comité d'orientation de Préventique. Nous pouvons témoigner que cette affaire est issue d’un changement de process mal maîtrisé, comme il en arrive malheureusement assez souvent. La base de données Aria, du ministère de l'écologie, en fournit les preuves.

La transparence aide à la maîtrise du risque. Mais la remarquable maîtrise de l’information par les pouvoirs publics français n’a pas suffi à écarter tout à fait l’inquiétude des populations.

Lire tous les commentaires (1)

Commentaires

La messe est-elle dite ?
A lire Préventique, le risque aurait été maîtrisé. Mais des scientifiques ont fait état de la dangerosité du produit. Nous sommes nombreux à penser que tout n’a pas été dit. L’article de Préventique permet de comprendre le processus accidentel mais n’approfondit pas les risques sanitaires en rapport avec le dégagement de gaz et la nature exacte de ce dernier. Pour nous la messe n’est pas dite.

Pages