2 ans après la réforme législative, premier bilan

La rubrique des services de santé au travail
Santé et travail

C’est un fait, la réforme est en marche. Le dispositif nouveau a été compris par la plupart des services. Les employeurs semblent prêts à s’engager plus qu’ils ne l’étaient. Les directeurs savent qu’ils sont les garants du bon fonctionnement collectif du service. Les médecins ont compris que leur rôle de coordinateur est un plus qui pourra être valorisant, les Iprp, qu’ils sont le noyau dur des démarches collectives, les partenaires des services dans le CPOM, qu’ils doivent viser des engagements complémentaires plus que des prescriptions et les syndicats, que la qualité des services dépendra aussi de leur gouvernance.
Préventique a organisé une journée d’étude, le 4 juin 2013, en coopération avec le master « Ingénierie des risques » de l’Université Paris-Descartes, qui a permis aux principaux protagonistes d’exposer les résultats de leurs analyses et les objectifs qui leur paraissent devoir être retenus pour l’avenir. Cet article en relate l’essentiel.

Auteur(s): 
Nombre de pages : 
3
1,45€