AZF, les verrous sautent

Catastrophe technologique
Une enquête parlementaire pourrait aider à écrire l'Histoire

Peut-on accepter l'inacceptable ? De grandes voix ne le pensent pas, comme celles de deux anciens dirigeants de Charbonnages de France, dont l'usine AZF a été la propriété. Leur autorité à la fois morale, scientifique et industrielle, nous impose de revenir sur le sujet. En invitant le Parlement à se pencher sur les nœuds complexes et obscurs de cette affaire.

Le témoignage de l'un de ces dirigeants n'a pu être publié entièrement dans la revue, mais il est consultable ici.

Nous vous invitons à continuer le sujet sur notre blog.

Le Parlement doit se saisir
Les étapes du processus et leur datation
Reprendre l'enquête à zéro
Panorama des principales explications retenues et écartées
L'instruction n'a pas cherché à connaître ce qui s'était passé à la SNPE
Nombre de pages : 
10
3,48€