Le procès du glyphosate : la justice sous influence

Le billet de Jean-François Narbonne
Actualité

Le 27 avril 2017, le Criigen (ONG œuvrant dans la protection de la santé et de l’environnement)* avait déposé un recours contre l’autorisation donnée le 6 mars 2017 par l’Anses pour la mise sur le marché d’un nouvel herbicide à base de glyphosate, le Roundup Pro 360. Les motifs étaient liés à :

  1. à la confusion entre les fonctions de l’Anses responsable à la fois de l’évaluation du produit et de son autorisation de mise sur le marché (AMM) ;
  2. la non-évaluation des coformulants et des conditions concrètes d’utilisation ;
  3. la non-application du principe de précaution en autorisant ce produit probablement cancérigène pour l’homme, suspecté d’être toxique pour la reproduction humaine et toxique pour les organismes aquatiques.

* Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique

Nombre de pages : 
1
0,97€
Image: