crise

Le nouveau paysage de la crise

5,81€

Les crises elles aussi se transforment ! La complexité croissante des sociétés, hyperconnectées, la communication instantanée et généralisée introduisent au sein même des crises des dimensions nouvelles : non-linéarité, turbulence, asynchronie… Les nouveaux risques (cybercrises, crises sociales ou environnementales…) induisent de nouveaux rythmes (extrêmement rapides parfois, ou au contraire très lents).

Les enseignements de la catastrophe Irma

15,49€

Irma, José, Maria… trois cyclones exceptionnels ont touché les Antilles en 2017 et dévasté la petite île de Saint-Martin en particulier. Que révèlent-t-ils ? Que seront les nouveaux événements liés au changement climatique ? Comment réagir sur un territoire insulaire très exposé, mais aussi très peu armé, en termes de gestion de crise, de prévention, d’anticipation, de reconstruction, de mobilisation des acteurs ?

L’anticipation aux prises avec le chaotique

0,97€

Tout événement dramatique engendre souffrance, non-sens et révolte. Critiques et mises en cause viennent immédiatement doubler mobilisation et dévouement. Avec un leitmotiv réflexe : « défaut d’anticipation ». Certes, il peut y avoir défaillance manifeste. Mais alors que nous entrons dans le chaotique et le mutant, la question de l’anticipation mérite d’être réinterrogée en profondeur.

Blacklight, un service innovant aux entreprises confrontées aux crises

1,94€

L’innovation qu’apporte Blacklight dans le conseil en gestion des risques et des crises consiste à mutualiser les services du domaine, de les renforcer par des outils logiciels et à proposer des services 24 h/24 sur la base d’un modèle économique innovant.

Crise médiatique ou crise sanitaire ? Retour sur « les œufs au fipronil »

0,97€

L’affaire dite des « œufs contaminés au fipronil » a largement occupé l’espace médiatique en aout et septembre dernier. Elle m’a interpelé car j’avais participé au groupe d’experts auteur du rapport qui a abouti à l’interdiction de son usage dans les élevages des animaux destinés à la chaîne alimentaire.
La crise médiatique était basée sur deux interrogations : Y avait-il un risque sanitaire ? Fallait-il communiquer au grand public les informations concernant les lots d’aliments susceptibles d’être contaminés ?