culture du risque

Les entreprises ont-elles une « mémoire » du risque ?

1,94€

Comment éviter la répétition, prévenir le retour de l’erreur ou de la fraude ? Faut-il tout consigner, mais que faire alors de cette mémoire inerte ? Une saine mémoire du risque ne serait-elle être qu’une mémoire vive ? Nicolas Dufour a interrogé les entreprises sur ces questions cruciales et nous livre ici ces premières conclusions.

Inondations, quelle gestion prévisionnelle des risques ?

10,84€

Les inondations du printemps 2016 dans le bassin parisien seront-elles des éléments d’alerte générale pour faire changer les mentalités face à l’un des risques les plus graves qui pourraient toucher la France ?
Les premiers bilans de ces inondations sont tirés : de nombreuses corrections sont à apporter à nos politiques. Mais le point clé, central, est celui de la prise de conscience de notre grande vulnérabilité collective.
Se préparer à être surpris reste la principale leçon à tirer, pour tous !

Le Maroc engagé dans la culture de prévention des risques

6,96€

Le Maroc encourage l’adoption des standards internationaux concernant les risques, la santé-sécurité au travail, la sécurité au sens large, la lutte contre la cybersécurité et le développement durable. Le lancement d’un programme stratégique ambitieux, notamment dans le domaine du BTP, en est la preuve.
Le succès des trois premières éditions du salon Préventica Maroc en est aussi un bon indicateur.
Le Maroc veut également être une vitrine, une plateforme de progrès pour l’Afrique : l’appui apporté au forum Préventica au Sénégal en témoigne.

Deuxième exercice : Pourquoi faut-il se demander « pourquoi ? »

0,97€

J’ai terminé ainsi l’exercice précédent : « L’absence ou la faiblesse de réflexion sur le “pourquoi” (c’est-à-dire les causes primaires) est, soit malveillante (par exemple : “ne rien savoir” sur les conduites prédatrices de certains agents économiques : la grande distribution, par exemple), soit négligente (“pourquoi se casser la tête avec des pourquoi ?”). »

L’accident est-il inévitable ou peut-on l’éviter ? (série complète)

3,09€

Parce que les accidents se succèdent, l’on en déduit souvent qu’ils sont normaux, c’est-à-dire dans l’ordre normal des choses. Cette approche populaire réductrice est cependant largement partagée par les assureurs, les responsables publics et privés et même les chercheurs, ce qui peut surprendre.

L'accident est-il inévitable ou peut-on l'éviter ? - 2

1,94€

Michel Llory poursuit la discussion virtuelle avec Charles Perrow sur la normalité de l'accident débutée dans le n° 125 (septembre-octobre 2012). Refusant ce qu'il considère à juste titre comme un pléonasme ne débouchant que sur le vide de l'inaction, il propose un modèle de raisonnement fondé sur l'analyse et la responsabilité. Sans tomber dans le piège que constitue le «risque zéro», il démontre que des potentialités fortes de prévention peuvent être trouvées dans l'organisation.

Pour une culture commune du risque en milieu industrialo-portuaire

1,94€

Un port est un site qui réunit des opérateurs aux activités multiples dont les enjeux ne sont pas nécessairement convergents. C’est aussi un site à haut risque, du fait de ces coactivités et du pluralisme des cultures des entreprises et des personnels. La culture étant une donnée du risque, doit être analysée dans ses potentialités créatrices ou destructrices. Olivier Lasmoles demande qu’une certaine unité la caractérise.

L'accident est-il inévitable ou peut-on l'éviter ? - 1

1,94€

Parce que les accidents se succèdent, l’on en déduit souvent qu’ils sont normaux, c’est-à-dire dans l’ordre normal des choses. Cette approche populaire réductrice est cependant largement partagée par les assureurs, les responsables publics et privés et même les chercheurs, ce qui peut surprendre. Ce phénomène qui illustre une certaine subordination du raisonnement devant les forces matérielles est analysé par Michel Llory. L’auteur en montre les faiblesses et les dangers et en appelle à la responsabilité historique de l’homme.