EPI

Le bruit est devenu un problème de santé publique

1,94€

Le risque auditif est devenu un problème de santé publique reconnaît l’OMS. C’est aussi l’un des premiers risques professionnels dans l’industrie et la construction. Cette reconnaissance est un fait important. Il faut accroître la prise de conscience des personnes et des travailleurs à ce risque important.

Risque auditif au travail, ne faisons plus la sourde oreille !

1,94€

Les pertes d’audition dépendent à la fois de la durée d’exposition et de l’intensité du bruit, deux variables que l’intelligence humaine sait mesurer et si nécessaire prévenir. Pourquoi alors encore tant de surdité précoces ? Négligence ou manque de moyens ? Un professionnel revient sur un danger méconnu.

L’inaptitude, comme source de contentieux

0,97€

Quatre décisions de justice récentes sont présentées. Le licenciement est en question dans un cas où une salariée a refusé de porter ses équipements de protection individuelle (Cass. Soc., 19 juin 2013, n°12-14246) et dans un autre qui concerne un horaire effectif supérieur à celui inscrit sur le bulletin de salaire (Cass. Soc., 26 juin 2013, n° 12-21766). Les deux autres cas concernent les relations employeur-CHSCT, l'un à propos du reclassement d'un salarié inapte (Cass Soc., 9 octobre 2013, n°12-20690), l'autre à propos de la décision de recourir à un expert (Cass.

Marché des équipements de sécurité

0,97€

Les fabricants et distributeurs d'équipements de sécurité ont rarement l'occasion de communiquer par des chroniques dans les revues de prévention. Leur moyen privilégié est aujourd'hui le salon professionnel où nous sommes également présents. Cette proximité nous a permis, avec l'appui d'Éric Dejean-Servières, organisateur des salons Préventica, de leur donner la parole et d'évoquer ce que sont leurs démarches commerciales.

La santé au travail en quête de sens (107)

Couverture du n°107 de Préventique Sécurité
107
Septembre-octobre
2009

Les négociations sur la modernisation de la santé au travail sont dans l'impasse, le projet de protocole d'accord critiqué, mais sur le terrain, les médecins nous offrent un assez beau dynamisme. C'est ce qui apparaît dans le dossier de ce numéro 107. Simon Charbonneau, un des principaux collaborateurs de la revue, fait l'objet du Grand Entretien. Un médecin et une hygiéniste du travail nous proposent une étude comparée sur les méthodes d'évaluation des risques des produits chimiques.