Bottes UGG Pas Cher en France!

médecin du travail

Groupe Renault, le médecin du travail, préventeur expert en santé

2,00€

Les secteurs RH, les services HSE, la Direction de protection et prévention du groupe Renault, les services de santé au travail travaillent ensemble à une politique globale du groupe pour améliorer les conditions, la sûreté, la sécurité du travail et donc préserver la santé au travail tout au long de la vie professionnelle, en relation étroite avec le management de l’entreprise. Un métier apparaît : celui de préventeur, dont le médecin du travail est l’expert santé.

Gouvernance et pilotage de la santé au travail dans un grand groupe

2,00€

La santé au travail de 95 000 personnes dans un groupe en pleine évolution, éclaté sur tout le territoire français, est un travail collectif, nécessitant une forte gouvernance. Le docteur Pirlot précise les grands traits de la gouvernance de cette action.

34e congrès national de médecine et santé au travail

Cette manifestation, coorganisée par la Société française de médecine du travail et les 3 sociétés de médecine du travail d’Île-de-France (METRANEP, SMTE et SMTOIF), s’adresse à tous les professionnels de santé au travail :

Publié le 21/04/2016

Remplacer le médecin du travail par un généraliste?

3,00€

À défaut d'une réforme d'ensemble qui aurait normalement dû saluer ses 50 ans en 1996, la médecine du travail occupe l'attention et alimente les débats. La réforme de 2011 ayant été faite sans qu'aucun changement sérieux n'ait été apporté au dispositif administratif qui en comprime les initiatives, les propositions les plus étonnantes fleurissent. Parmi-celles-ci : confier les visites d'embauche aux médecins généralistes.
Nous entrons en Absurdie, comme le démontre le professeur Alain Dômont.

Le salarié inapte et son reclassement

3,00€

Le droit français impose au médecin du travail de se prononcer sur l'aptitude médicale de tous les salariés à l'occasion de chaque visite réglementaire. En cas d'inaptitude générale ou partielle, l'employeur peut être conduit à engager une procédure de licenciement à l'égard du salarié, s'il ne juge pas le reclassement possible chez lui. La question du devenir professionnel du salarié est alors posée aux instances gestionnaires de l'emploi.

L'engagement d'une entreprise contre les TMS

4,00€

La réforme des services de santé au travail leur demande de resserrer les liens avec les entreprises adhérentes. Ce sujet qui est ouvert dans le dossier de ce numéro 135, est poursuivi ici par la présentation d'un cas de coopération exemplaire.
Béatrice Duffaud souligne en particulier les convergences de logiques et d'intérêts des services et des entreprises.

Les assistants en santé-sécurité au travail

4,00€

La réforme des services interentreprises de santé au travail en 2011, a profondément renouvelé leur organisation et leur fonctionnement. À côté des IPRP, des infirmiers du travail et des assistantes sociales, apparaît la fonction toute nouvelle des assistants en santé au travail (AST)*. Si à l'origine, on a pu penser que la fonction concernait essentiellement les secrétaires médicales des services, on peut aujourd'hui considérer qu'elle correspond à un nouveau métier.

*Est aussi utilisée l'appellation "assistant en santé-sécurité au travail" (ASST).

Les entreprises et la maîtrise des conformités légales

5,00€

Depuis près de quinze ans, avec le développement du référentiel Ohsas 18 001 pour le management de la santé-sécurité au travail, la maîtrise des conformités légales se retrouve au cœur des politiques d'entreprise. Néanmoins, il apparaît clairement que leurs pratiques dans le domaine sont pour le moins hétérogènes et peu connues.
Une enquête quantitative conduite par Mines ParisTech, Preventeo et l'Afnor auprès de 820 préventeurs a permis d'approfondir cette connaissance. Cet article en présente les principaux apports.

Paris, 22 et 23 octobre 2013, les 50es journées de santé au travail du Cisme

2,00€

Les services interentreprises de santé au travail ont à affronter l’enjeu de la réforme de 2011. Conscient de la responsabilité qui est la leur, le Cisme a choisi de consacrer ses journées d’étude 2013 à des échanges sur leurs pratiques. Pendant deux jours, plus de cinq cents professionnels ont présenté des projets et des actions de prévention. Le bilan est prometteur. Ce qu’a constaté et acté le ministre du travail dans son exposé de clôture. Les services ont quant à eux fait la preuve de leur efficacité par l’originalité de leur organisation.

Paris, 7 décembre 2012, quand les intervenants en prévention des risques professionnels scrutent leur avenir

1,00€

Les IPRP s’organisent. Ils se réunissent et réfléchissent sur leurs missions au sein des services interentreprises. La journée d’échanges et de recherche qu’ils ont organisée le 7 décembre dernier, a permis de mieux comprendre leurs aspirations et leurs inquiétudes. Elle a également et surtout fait la preuve que ce type de rencontre est indispensable pour l’affirmation de leur identité et l’optimisation de leurs activités.

Pages

Subscribe to RSS - médecin du travail