Management & méthodes

Les activités de sous-traitance

Conférence-débats Campus Risque, le 12 novembre à 17 heures à l'auditorium de l’APAVE (ex Centre de Formation Total de Lacq).

animée par Hubert SEILLAN, Directeur Général du Groupe Préventique, auteur du livre " Risques de la sous-traitance", avec la participation de :
- Eric VIGNE, directeur du GIE QUALITÉ ENTREPRISES, accompagné d'un adhérant et d'une entreprise partenaire,
- Nicolas TERRAZ, directeur de TEPF, accompagné du secrétaire général de TEPF
- Hélène DUPONT, directrice adjointe du travail et Marie-Lise PUCEL, inspecteur du travail, de la DIRECCTE

La part du réel dans la maîtrise des risques

Découvrez l'éditorial d'Hubert Seillan qui va paraître dans le numéro 125 de Préventique (sous presse, à paraître le 25 octobre))

Ce n’est pas une discussion sur cet oxymore que constitue l’idée de maîtrise des risques que je souhaite ouvrir ici. En premier lieu, parce que beaucoup trop de choses sont dites régulièrement à son sujet, mais surtout parce que c’est vers le réel, qui me paraît en être la condition, que je souhaite orienter la réflexion. Le réel c’est le concret, la matière dont sont faites les choses et les constructions sociales, mais nous savons que celles-ci sont souvent portées par le rêve. Quelle est alors la part du rêve dans leur réalité ?

AZF - Réponse à l'Association des familles endeuillées

De nombreuses réactions critiques envers notre dossier, tant du président de l'association que de son avocate, ont été publiées.

Les nombreuses critiques exprimées par le Président Ratier et par son avocate à l’encontre du dossier publié dans Préventique et repris par le journal Sud Ouest, sont toutes fondées sur un déni complet de la démarche d’éclaircissement engagée.

AZF - Communiqué de la SNPE

La SNPE conteste la thèse publiée dans Préventique. Nous publions son communiqué.

" La SNPE entend réfuter dans son intégralité les conclusions pseudo-scientifiques publiées dans le numéro 124 - juillet-août 2012 de la Revue Preventique qui la mettent en cause dans le cadre de la catastrophe survenue sur le site AZF le 21 septembre 2001 et qui reposent sur des éléments erronés car contraires à la réalité des faits ; ainsi notamment :