partenaires sociaux

Les employeurs et travailleurs doivent devenir plus "acteurs" dans la santé au travail

4,84€

Le Comité d'orientation des conditions de travail (Coct) est une organisation originale qui a mission de développer les échanges entre les partenaires sociaux, avec l'appui de l'État et du réseau de la sécurité sociale. Comme son nom l'indique, on en attend des orientations pour la politique publique en santé au travail.
Son secrétaire général, Christian Lenoir, a accepté de le présenter en répondant à nos questions.

Les rencontres Villermé, quel management de proximité ?

1,94€

Louis René Villermé, le célèbre médecin et auteur du rapport fondateur de l'interventionnisme étatique en santé au travail* inspire les activités de l'association éponyme. Celle-ci a consacré ses dernières journées à la question difficile mais déterminante du management de proximité. Des dirigeants, des syndicalistes, des universitaires et des professionnels de la santé au travail ont échangé et proposé des pistes de progrès.

Les entreprises, les services de santé au travail et l'État

6,20€

Le séminaire annuel "Santé et Travail" qu'Hubert Seillan anime au nom de la revue Préventique permet de poser les bases d'une question particulière, d'en proposer la discussion aux professionnels, aux partenaires sociaux et à l'administration et de tracer des perspectives à plus ou moins long terme.

"Soyons pédagogues"

1,91€

À la tête de l’administration du travail depuis 2001, le conseiller d’État Jean-Denis Combrexelle occupe une fonction clé à l’interface du ministre et des services centraux et déconcentrés. L’homme est franc et direct, de sorte que l’entretien qu’il nous a accordé a permis d’aller à l’essentiel sans détour ni artifice. Le temps passé dans la fonction de directeur général du travail lui permet d’avoir expérience et sagesse, ce dont les lecteurs prendront très vite conscience.

Santé au travail, la réforme impossible

5,42€

La santé au travail va faire l’objet d’une loi qui sera publiée prochainement au Journal officiel. Cependant la réforme ne sera pas importante, car elle laissera en suspens les principales questions qui inquiètent les entreprises, les services, les médecins du travail et les IPRP. C’est ce qui explique le titre que nous donnons à ce dossier. Celui-ci réunit une étude d’Hubert Seillan, des prises de position des partenaires sociaux, un article très engagé de Michel Turpin, dont on rappellera ici qu’il a été le directeur général de l’Ineris.