radioactivité

Risque de contamination lors d’opérations maritimes

1,94€

L’Arctique paie la facture du passé avec les déchets de l’ex-Union soviétique qui entraînent un risque de contamination dans une zone sensible. Les missions d’exploration doivent faire face à cette double difficulté : comment réduire l’exposition au risque du personnel naviguant dans un environnement hostile et isolé ? S’appuyant sur son expérience, Bruno Sicard questionne pour nous la pertinence des dispositifs de prévention, de surveillance et d’alerte déployés.

Santé & société, vers une approche globale et dynamique (149)

Le n°149 de Préventique (novembre 2016)
149
Novembre
2016

Santé & société, vers une approche globale et dynamique, tel est le titre du dossier de ce numéro de novembre 2016.
C'est un panorama des relations entre la santé et la société qui vous est proposé, dans le contexte de l’explosion des maladies chroniques, une présentation de l’équation santé–société, prise entre les soins, les nécessités et possibilités de la prévention, la nécessaire évolution vers l’ambulatoire et le potentiel et les risques des technologies appliquées à la santé.

L'impact négatif des accidents technologiques sur les comportements des consommateurs

1,43€

On se souvient des rejets accidentels survenus sur le site de Tricastin, dans le Vaucluse (V. Préventique Sécurité n°100). On sait également que ce territoire abrite un vignoble bénéficiant d’une appellation d’origine contrôlée (AOC). Or les producteurs ont constaté une baisse conséquente de leurs ventes. Ce comportement des consommateurs n’est pourtant pas très rationnel, car le vignoble est loin des zones concernées par cette pollution accidentelle.

"Collectivement, le système de sûreté nucléaire international a failli…"

3,05€

L'accident nucléaire survenu le 11 mars dernier à Fukushima au Japon a placé la question de la sûreté nucléaire sur le devant de la scène médiatique. Sujet éminemment sensible, le nucléaire inquiète et n'est accepté que sous condition expresse d'une sécurité absolue. La confiance engrangée dans l'opinion par le silence d'un fonctionnement sans problèmes majeurs avait subi une première épreuve en 1986 après Tchernobyl. Mais les causes de la catastrophe ayant été renvoyées à la spécificité des équipements et la qualité moyenne de la gestion soviétique, l'opinion était redevenue confiante.