retour d'expérience

La gouvernance en question

1,94€

Le retour d’expérience détaillé des opérations de secours et de reconstruction au Népal après les séismes de 2015, montre que la gouvernance de ces opérations a une importance stratégique : l’absence de loi sur les désastres, la réputation de corruption du pays, la gestion «politique» des aides à la reconstruction… ont des effets majeurs décrits ici.

14-18, chronique d'une catastrophe majeure

16,25€

Cette chronique n'est pas simplement historique. Elle invite les lecteurs à revisiter les événements qui se sont succédé d'août 1914 à novembre 1918, sous le prisme du risque. Autant de cas qui vont interroger les professionnels du risque et de la sécurité que sont nos lecteurs. N'oublions pas que les retours d'expérience sont d'autant plus riches qu'ils sont transverses. Nous invitons ceux de nos lecteurs qui seront inspirés à apporter leur contribution aux analyses que fait à leur intention le général Alain Faupin.

La catastrophe de la tour Ronan Point, Londres, 1968

2,90€

Patrick Lagadec poursuit sa contribution à la "mémoire des accidents" avec l'effondrement partiel d'une tour d'habitation à Londres en 1968, à la suite d'une explosion de gaz. Au cœur du drame : un déficit global en matière de sécurité des systèmes, reflétant le caractère dépassé des logiques de contrôle.

P. Lagadec accompagne ce cas par l'évocation d'un autre, au World Trade Center, où le directeur de la sécurité d'une société ne put faire admettre un scénario d'attaque par avion.

Un séisme modéré, riche en enseignements

2,90€

Un séisme est souvent cause de catastrophe majeure, d'où l'importance qu'il convient d'accorder à toutes ses manifestations même modérées. Ghislaine Verrhiest-Leblanc (Dreal Paca) et Nathalie Marçot (BRGM), des spécialistes d'une région particulièrement exposée, animent avec détermination des études faisant autorité, permettant d'évaluer l'efficacité de nos dispositifs de prévention et de limitation et d'engager des démarches d'amélioration.

Rex de Fukushima, premières conséquences pour le nucléaire (série complète)

2,90€

Les accidents et catastrophes sont toujours sources d’enseignements très utiles pour le futur. L’exercice d’analyse qualifié de retour d’expérience ou Rex est dès lors particulièrement nécessaire, de même que la communication des conclusions de ses auteurs. Fukushima, la catastrophe majeure de ce début de siècle, a fait l’objet de nombreuses analyses et de discussions dans des colloques.
Michel Turpin a synthétisé pour nous celles de la Société française d'énergie nucléaire (SFEN).

L'incendie de Summerland

3,87€

La contribution de Patrick Lagadec à la "mémoire des accidents" se poursuit avec une catastrophe survenue en 1973 dans l'île de Man (Grande-Bretagne).
Une fois encore, l'étude des conditions de survenance de l'événement dramatique met en exergue la faiblesse de l'analyse, de la prévision et des plans d'action. Ici l'urgence a été un facteur de l'aggravation du risque très important. Dans certaines circonstances, nous sommes en mesure de parler d'"accident programmé".

Parler des risques majeurs pour mieux les gérer

0,97€

Les Irisés, le forum d'information, d'éducation et de sensibilisation sur les risques majeurs réunit maintenant depuis sept ans la DGPR du ministère chargé de l'écologie (plus particulièrement le bureau d'information préventive, de coordination et de prospective, au sein du service des risques naturels et hydrauliques) et son partenaire Idéal Connaissances, dédié à la mutualisation, à l'accompagnement et à l'échange de savoir-faire des collectivités territoriales et de leurs prestataires.

Retours d'entreprises (n°136): Airbus Nantes

1,94€

Patrick Ruiz, responsable Prévention du site de Nantes d'Airbus, présente la politique de préservation de la santé et de la sécurité au travail, "enjeu indissociable de la performance": renforcement du système de management, des politiques de sites, de l'articulation préventeurs-opérationnels, pour l'amélioration de la culture santé-sécurité.

14-18, chronique d'une catastrophe majeure - 3

1,94€

L'analyse des faits de ces mois de juillet et août 1914 a conduit à considérer que l'éloignement de France du gouvernement français, parti en voyage d'État en Russie, n'a pas permis à ses actions diplomatiques de paix de s'exprimer dans les meilleures conditions. La communication, si nécessaire à la prévention, a été bien faible.

Tous les articles publiés en 2014 sont disponibles en un seul fichier à prix préférenciel. Ils concernent les prémices de la guerre et l'année 1914