travail

Canada - Après un problème de santé psychologique, un cas de retour au travail

2,00€

Laisser « désamorcer la pompe » entre une entreprise et son salarié en arrêt de travail peut s’avérer aussi délicat que contre-productif. Ainsi, afin de préparer efficacement le retour au travail de celui-ci, existent des dispositifs aussi riches en termes de compétences que réfléchis, où la proactivité des deux parties est fortement soutenue.
Cet article peut être lu comme la suite de celui paru en mai 2019.

Après un problème de santé psychologique, préparer le retour au travail

1,94€

Le retour au travail doit mieux se préparer, tant pour le salarié que pour l’entreprise qui a besoin de visibilité dans son organisation. Il existe désormais des approches scientifiques qui peuvent appuyer ces démarches où la communication continue entre toutes les parties concernées est centrale.

Santé au travail, formation professionnelle, regards sur les réformes

16,25€

Le monde du travail va évoluer profondément sous l’effet de deux mouvements. D’abord la réforme de la santé-sécurité au travail qui a été préparée par un rapport parlementaire (le rapport Lecocq). Des négociations entre les partenaires sociaux et le gouvernement sont en gestation.

Le plan stratégique de l’OPPBTP

1,94€

Confronté à une très forte évolution dans son secteur, l’OPPBTP a pris l’initiative d’un plan stratégique, « H2020 ». Ce plan se décline autour de 5 programmes pour réduire les accidents et améliorer les conditions de travail ; il prévoit de développer une culture de la prévention, d’impliquer les dirigeants et d’investir dans la formation ; enfin il mise sur le digital pour appuyer ces objectifs.

BTP, une nouvelle approche de la prévention amiante

1,94€

Les travaux sur les constructions contenant de l’amiante nécessitent des moyens de prévention très spécifiques. Le projet « Règles de l’art » prévoit de passer d’une approche empirique à une approche standardisée. Cette nouvelle démarche qui confère un rôle spécifique aux organisations professionnelles est une condition à la réussite du plan de rénovation énergétique des bâtiments.

Japon, vers la fin des « black companies ? » (2/2)

1,94€

Le gouvernement japonais a introduit différents dispositifs pour protéger des salariés accablés par le volume des heures supplémentaires : plafonnement du temps de travail, publication de listes de « black companies », guichets de « résolution » des conflits individuels au travail… La prise de conscience de la société civile pourrait faire émerger le cercle vertueux de l’exemplarité.

Pour une protection interentreprises de la santé au travail

1,94€

Face aux disparités des situations d’emploi, un service territorialisé de santé au travail pourrait offrir une meilleure prévention des risques professionnels. Le service interentreprises de santé au travail pourrait ainsi devenir un interlocuteur unique, inscrit dans un réseau plus vaste et dans un cadre territorial défini ouvert à tous les secteurs d’activités.

Global-Watch s’ouvre à la Francophonie

1,94€

Global-Watch, plateforme canadienne dédiée à la SQVT, s’élargit désormais aux pays francophones.
Ce dispositif collaboratif, élaboré par et pour les entreprises, assure des fonctions de veille et propose aux employeurs canadiens et français des outils permettant d’identifier des vecteurs d’amélioration.

Groupe Renault, le médecin du travail, préventeur expert en santé

1,94€

Les secteurs RH, les services HSE, la Direction de protection et prévention du groupe Renault, les services de santé au travail travaillent ensemble à une politique globale du groupe pour améliorer les conditions, la sûreté, la sécurité du travail et donc préserver la santé au travail tout au long de la vie professionnelle, en relation étroite avec le management de l’entreprise. Un métier apparaît : celui de préventeur, dont le médecin du travail est l’expert santé.

Prévention des risques professionnels, 1927-2017, une coordination au niveau mondial

0,97€

L’Association internationale de la sécurité sociale s’est constituée dès 1889 pour introduire la protection sociale contre les accidents du travail. Adossée à l’OIT puis au BIT, elle pilote des plans trisannuels de prévention des risques traditionnels ainsi que des risques émergents. Elle a créé un Centre d’excellence numérique et lancé le programme « Vision Zéro ».