Groupe Préventique

Christine Goubet Milhaud

Dans l’effort considérable de mutation que doit faire le système énergétique, l’électricité est l’atout stratégique qui peut, dans un pays comme la France où sa production est fortement décarbonée trouver de très nombreux nouveaux usages, réduire la consommation énergétique et s’inscrire dans l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050.
Quelle est la stratégie de la filière électrique ?

Photo Vincent Krieger pour UFE


L’humanité doit repenser son rapport à l’énergie. Le réchauffement climatique dû aux émissions de gaz à effet de serre, les pollutions dues aux usages des énergies carbonées, les problématiques d’épuisement des ressources poussent l’ensemble de la planète à s’engager dans une transition énergétique profonde, pour aller vers des solutions énergétiques décarbonées. Réduire la consommation énergétique de 50 % et diviser par 6 la quantité de carbone émise par cette consommation : tels sont les engagements européens et français à l’horizon 2050.

Nous vivons sans doute, avec la renaissance de l’intelligence artificielle, une transition dont nous ne mesurons pas l’importance. Comment comprendre cette révolution ? Une vision techniciste n’y voit aucune limite. À l’inverse, pour la vision anxiogène, cette intelligence artificielle est vue comme rivale de l’intelligence humaine, un désastre à terme.

Parce que piloter la sécurité par le seul taux de fréquence ne doit plus être d’actualité, parce que les risques majeurs continuent de tuer alors que le nombre global d’accidents est à la baisse, l’Institut pour une culture de sécurité industrielle invite à une véritable réorientation des politiques de prévention.

Photo iStock, courtoisie de l'ICSI

La chaîne d’approvisionnement alimentaire, qui va du foncier agricole nourricier au consommateur, est rendue vulnérable par la forte dépendance de nos consommations aux productions non locales. Un arrêt prolongé de la chaîne logistique aurait pour effet l’impossibilité d’alimenter certains territoires, certaines villes. Le Sénat, saisi de cette menace (qui peut engendrer de graves troubles à l’ordre et la paix publique) réagit en déposant une proposition de résolution. Analyse de la menace et de la réponse proposée !

La sécurité n’est pas que la lutte contre le terrorisme. Associer collectivités territoriales, chercheurs et acteurs de la sécurité dans un projet de recherche européen, dans une démarche créative pour la sécurité au quotidien ; et promouvoir ce thème dans l’agenda de l’Union européenne sont les objectifs visés par ce projet auquel contribue l’Efus.

Photo Sascha Kohlmann, via Flickr


Bien qu’incontournable pour beaucoup d’entreprises, le fait d’externaliser certaines fonctions peut s’avérer contre-productif voire dangereux, si les implications de cette pratique ne sont pas justement analysées en termes de risques. A contrario, si elle est bien anticipée dès la recherche de prestataires et bien encadrée tout au long de la réalisation du chantier, la sous-traitance peut être efficace et générer de riches synergies.

Photo Jeanne Menjoulet, via Flickr

Un nombre de plus en plus grand de réglementations conduisent à des amendes très lourdes et demandent la mise en place d’instances de contrôles de non-conformité. En cas de faible exposition à ces risques, on peut choisir de réduire la charge de contrôle, mais en mesurant le risque ainsi pris.

Illustration par Clipart 4U